top of page
fact_and_fiction
new_roots_new destiny
Day_Unforeseen_detail
digital_destiny

DESTIN

LIEU

Lieu_watermarked_800p wide.jpg

Tous les lieux et expériences sont éphémères, mais notre esprit les conserve au fil du temps, dans une configuration changeante de souvenirs et d’imagination. C’est avec ce casse-tête insaisissable de temps, d’expériences et de lieux que j’amuse quand je dessine.

 

Dans le Montréal bilingue où je travaille et je vis, le mot « lieu » (retenu comme titre de ce dessin) porte plusieurs sens. En anglais, il est utilisé dans l’expression « in lieu of » (à la place de), tandis qu’en français, il est associé à l’utilisation donnée à un certain endroit, comme le lieu où nous travaillons ou le lieu où nous vivons. Je crois que ce titre est bien choisi pour une œuvre qui s’intéresse à la nature fluctuante d’un endroit qu’on habite qui cherche à concilier les circonstances changeantes de son passé, son présent et son futur. (2021, fusain sur papier, 135,9 cm x 126,0 cm, cadre compris)

 

Une courte vidéo de la réflexion et du processus derrière le dessin est disponible au

Cliquez ici pour voir une courte vidéo 

VIVRE

Vivre_watermarked_800p wide.jpg

La vie végétale peut exister sans la présence d’êtres humains, mais les êtres humains ne peuvent exister sans la vie végétale. Cela peut sembler évident, mais le degré de vénération pour ce qui est essentiel à notre existence est très vulnérable aux caprices de l’humanité. Le royaume végétal observe et attend, tandis que nous déterminons notre destin. (2021, fusain sur papier, 81,3 cm x 48,3 cm, cadre compris, vendu)

NOUVELLE LUMIÈRE

NEW_LIGHT_Frank_Miulvey_charcoal_on_pape

Dans mon travail, les thèmes qui m'attirent sont centrés sur la folie humaine, la lutte, la rédemption et la transcendance. Dernièrement, une nuance discrète de rétro futurisme s’est ajoutée à mon œuvre. Je ne l’applique pas avec l’amusement sceptique souvent associé aux visions rétro futuristes. Je cherche plutôt à réincarner des traces d’optimisme quant à l’avenir, puisées dans les échos du passé. Par l’entremise de la pratique idiomatique de slogans publicitaires peints sur des édifices, des éléments de texte apparaissent dans les dessins. Contrairement à leurs homologues du milieu du vingtième siècle, ils transmettent une attitude dépourvue du consumérisme auquel ils seraient normalement liés. D’un dessin à un autre, certains éléments iconographiques (architecture, objets, individus) se répètent, selon différents points de vue, à divers moments, à l’intérieur et à l’extérieur. Une histoire inachevée se déploie dans mon esprit. Chaque nouveau dessin dévoile une intrigue secondaire axée sur une personne qui éprouve de l’espoir pour l’humanité et qui, au fil des observations et expériences, sème l’espoir chez les autres. (2019, fusain sur papier, 76,2 cm x 177,8 cm, cadre compris, vendu)

RENDEZ-VOUS

Mulvey_Rendez-vous_600pixels_w.jpg

En dehors des schémas de la vie quotidienne. Silencieusement au-dessus des foules, le long d'itinéraires moins fréquentés, pas besoin de faste et de fête. Avec une grâce lente, la magie tranquille descend, et avec elle, un visiteur.

 

Un rendez-vous avec l'espoir.

Un rendez-vous inspiré.

Un rendez-vous avec le destin.

 

Dans les années 80 et 90, je vivais dans de grands entrepôts sales et je faisais de grands dessins au fusain sales. Mes terrains de prédilection se trouvaient juste à l'extérieur des frontières du Vieux-Montréal, sur les rues Saint-Maurice, King, Sœurs Grises et William. Par rapport à aujourd'hui, cette zone était sous-développée. Marcher parmi les bâtiments délabrés et les grands espaces était d'une beauté envoûtante, comme être à l'intérieur d'un tableau de De Chirico. Les représentations hollywoodiennes romancées d'artistes pauvres vivant dans de grands lofts industriels avec de vieux monte-charges en bois étaient en fait une réalité à l'époque, sauf que les conditions de vie étaient poussiéreuses, polluées et très improvisées. Ce furent deux décennies rudes mais magiques, caractérisées par le travail manuel de toutes sortes, le simple fait de joindre les deux bouts, des conditions de vie en lambeaux et un mélange fellinien de personnes et d'événements.

Si on me demandait de définir quelle image caractériserait l'ensemble de ces expériences, à travers les décennies et jusqu'à aujourd'hui, ce serait que la vie est une grande chose lourde avec de nombreuses forces déstabilisatrices à l'œuvre. Mais si l'on peut maintenir le cap, il y a beaucoup de potentiel d'émerveillement et d'illumination en cours de route.  (2018, fusain sur papier, 136,5 cm x 126,3 cm, cadre compris)

DESTIN NUMÉRIQUE

Une femme observe une pomme pixélisée dans un jardin d'Eden alternatif. La pomme pixélisée, pour moi, est un emblème de la technologie. L'allure de la technologie, pétillante et séduisante, récompensera-t-elle sa curiosité d'un avenir sombre ? Les écailles de serpent elles-mêmes, de structure matricielle, sont une sorte de pixellation, créant un lien visuel avec la pomme numérisée.  (1999, fusain sur papier, 73,7 cm x 61,9 cm, cadre compris, vendu)

RÉALITÉ ET FICTION

(2002, fusain sur papier, 53,3 cm x 72,1 cm, cadre compris, vendu)

JOURNÉE IMPRÉVUE

2001, fusain et craie sur papier, 71,1 cm x 48,3 cm, cadre compris)

VOYAGE

VOYAGE

PARADIS

PARADIS

DÉSÉQUILIBRE

DÉSÉQUILIBRE

TRANSFORMATION

TRANSFORMATION

DESTIN

DESTIN

CRÉATION

CRÉATION

TRANCENDANCE

TRANCENDANCE

UNION

UNION

DOUTE

DOUTE

INCONNUE

INCONNUE

MYTHE

MYTHE

DÉSIR

DÉSIR

bottom of page